dimanche, juin 11, 2006

Dimanche de la Sainte Trinité


Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (Mt 28,16-20)

"Au temps de Pâques, les onze disciples s'en allèrent en Galilée, à la montagne où Jésus leur avait ordonné de se rendre. Quand ils le virent, ils se prosternèrent."

Homélie

L'action propre à chaque personne divine

Homélie de Nicolas Cabasilas (+1323)

La Vie en Christ, 2, PG 150, 532-533

Bien que la sainte Trinité ait donné le salut au genre humain par un seul et même amour des hommes, la foi nous dit que chacune des personnes divines y apporte sa contribution particulière. Le Père se réconcilia avec nous, le Fils opéra la réconciliation, et le Saint-Esprit fut le don accordé à ceux qui étaient devenus les amis de Dieu. Le Père nous a libérés, le Fils fut la rançon de notre délivrance; quant à l'Esprit, il est la liberté en personne, selon la parole de saint Paul: Là où l'Esprit du Seigneur est présent, là est la liberté (2Co 3,17). Si le Père nous a créés, le Fils nous a re-créés, et c'est l'Esprit qui fait vivre (Jn 6,63). Car, dans la création initiale, la Trinité s'inscrivait en filigrane. Le Père était le modeleur, le Fils était sa main, l'Esprit Défenseur insufflait la vie. Mais pourquoi parler de cela? Car c'est seulement dans la création nouvelle que nous ont été révélées les distinctions qui existent en Dieu.

En effet, à toutes les époques, Dieu a répandu ses bienfaits sur la création, mais vous n'en trouverez pas un que l'on puisse rapporter au Père seul, au Fils seul, ou à l'Esprit seul. Au contraire, ils sont tous communs à la Trinité, parce que c'est par une seule puissance, une seule providence et une seule activité créatrice qu'elle réalise toute chose.

Dans le plan du salut par lequel elle a restauré notre genre humain en le renouvelant, c'est bien la Trinité tout entière qui a voulu mon salut et qui a prévu comment il se réaliserait. Mais ce n'est pas la Trinité tout entière qui l'a réalisé. Son artisan, ce n'est ni le Père ni le Saint-Esprit, mais le Verbe seul, le Fils unique seul. C'est lui qui a assumé la chair et le sang. C'est lui qui a subi les fouets et la douleur, c'est lui qui est mort et ressuscité. C'est par lui que la nature a reçu une vie nouvelle et que le baptême fut institué comme une naissance nouvelle et une création nouvelle. C'est pourquoi, lorsque l'on baptise, il faut invoquer Dieu en distinguant les personnes: le Père, le Fils, le Saint-Esprit, que cette création nouvelle est seule à nous révéler.

Prière

Dieu notre Père, tu as envoyé dans le monde ta Parole de vérité et ton Esprit de sainteté pour révéler aux hommes ton admirable mystère; donne-nous de professer la vraie foi en reconnaissant la gloire de l'éternelle Trinité, en adorant son Unité toute-puissante. Par Jésus Christ.

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Moncher frère tu a manquer beaucoup de jour et plus particulièrement le 31 Mai, non pas parceque c'est le jour de mon anniverssaire (que tu m'as très gentiment souhaité, et j'en suis trés touchée) mais a cause de la Visitation, lorsque Marie apprend que l'esprit saint va descendre sur elle et qu'elle va enfanter de Jésus, par un ange. Je suis un peu déçue que tu lais oublié si vite car c'est un jour important,n'oublie par que Marie est souvent priée par la famille et l'etait aussi pour Païbo...

PS: As tu déjà fait un article sur Saint Antoine de padoue, Famille chrétienne vient d'en faire un dans le numéro de cette semaine , c'est un saint que j'admire et qui fait et donne beaucoup de miracles et d'aides. Son intercession est toujours de grande faveur, car moi même il m'est arrivé souvent d'y avoir reccours...bisoux ta deuxième petite soeur

Deo Gratias a dit…

Ma chère Mélisande,

Puisque tu as décidé de m'écrire sur mon blog (tu as pourtant mon adresse e-mail !), je te réponds ici :

Je n'ai sûrement pas oublié la Visitation car j'étais chantre ce jour-là au séminaire et nous avons eu droit à de très beaux offices (surtout grâce aux deux organistes de talent qui m'ont accompagné).
La liturgie du jour, nous a donc proposé de méditer ce mystère de la Visitation, de Marie qui va rencontrer sa cousine Elizabeth enceinte de six mois de Jean-Baptiste. La fête de la Visitation commémore cette visite dans le prolongement de l’Annonciation (La solennité de l’Annonciation, le 25 mars, commémore effectivement comme tu le dis l’apparition de l’ange Gabriel venu annoncer à Marie qu’elle allait concevoir, porter et enfanter le Fils de Dieu en qui nature divine et nature humaine seront unies. L’Annonciation coïncide ainsi avec le moment de l’Incarnation. L’ange apprend aussi à Marie que sa cousine Élisabeth, quoique âgée, est enfin enceinte de celui qui deviendra Jean-Baptiste. Luc 1,26-38 contient le récit de l’Annonciation). Marie restera trois mois auprès d’Élisabeth. Le récit de la Visitation est rapporté en Luc 1,39-56. La fête est célébrée le 31 mai, en clôture du mois de Marie.

Vois-tu, je ne l'oublie pas et je n'ai pas manquer de prier pour vous, Païbo, et pour toi en ce jour de tes 16 ans...

Toutes ces précisions faites, je suis très heureux de voir que tu t'intéresses à Saint Antoine de Padoue dont j'essayerai de consacrer un article sur mon blog dès que cela sera possible, c'est à dire dans deux jours, puisque cela sera sa fête le 13 juin...

Prie bien pour moi le Thaumaturge, non pas que j'ai besoin d'un miracle, mais qu'il intercède auprès du Notre Seigneur Jésus Christ, afin que je reste fidèle à ses leçons de vie chrétienne, et que je ressente le bienfait du secours de Notre Seigneur.

Ton frère aîné qui t'aime,

Dunstan

Anonyme a dit…

merci beaucoup mon frere, je sais que j'ai ton e mail, mais je pense etre plus direct par ton blog, que j'aime beaucoup en ayant lu que quelques pages seulement,merci beaucoup aussi pour l'article sur Saint Antoine de Padoue, tu vois que je ne suis pas forcément une incroyante pas assez chrétienne, et je même rajouter que je prie parfois pour toi quand je ne m'endors pas sur mon lit aprés une longue journée (aussi longue que les tiennes) au lycée...

Je vous une grande admiration a Saint Antoine de Padoue, car il a fait beaucoup de miracles et son intercession ne nous deçois pas en général, il me semble qu'en lui ayant demandé son aide plusieurs fois, il ne m'a jamais laissé choir, je te conseille donc(pur conseil) de bien le priez car tu as besoin d'aides des saints pour t'engager dans la voie que le seigneur t'adresse...

bisous bien a toi,

ta petite soeur

Anonyme a dit…

Oh fait pourrais tu juste m'expliquer ce que veux dire un thaumaturge?!! je suis une inculte et ta définnition dois etre meilleure que celle du dictionnaire..merci bisous

Deo Gratias a dit…

Nom formé à partir de deux termes grecs :

1. "thauma" qui signifie "miracle, prodige"
2. "urgein" qui signifie "produire, opérer"

--> Opérateur de merveilles, Faiseur de miracles.

Du Grec "celui qui fait des tours d'adresse" il devient, à l'époque chrétienne, "celui qui fait des miracles".

Un thaumaturge est une personne qui, en prédisant des événements futurs ou en guérissant les malades passe pour possédant des "pouvoirs" magiques ou divins. On peut faire référence aux Saints de l'Église.