vendredi, avril 28, 2006

Saint Louis-Marie Grignion de Montfort

Je ne pouvais pas, ne pas vous parler de Saint Louis-Marie Grignion de Montfort qui a une grande place pour moi, pour plusieurs raisons :

  • Il est enterré tout prêt de la region familliale de Maman à Saint Laurent-sur-Sèvres, et ma soeur est en ce moment en seconde au pensionnat Saint-Gabriel chez les frères de Saint-Gabriel, où elle est y est très heureuse ! A chaque fois que je vais la chercher, nous allons nous recueillir sur sa tombe.


  • Il a fait une partie de ses études au grand séminaire de Saint-Sulpice, qui n'était pas à l'époque à Issy-les-Moulineaux mais sur la place Saint-Sulpice ! Aujourd'hui, la bibliothèque du second cycle (d'où cette pieta a été photographié!) porte son nom, lui, qui a été bibliothécaire lorsqu'il fut séminariste !

  • et surtout, parce qu'il m'a fait découvrir Marie, grâce à son "Traité de la vraie dévotion de la Sainte Vierge" ! Cette dévotion nous livre entièrement au service de Dieu... Il fut d'ailleurs ordonné le 5 juin 1700 et célébra sa première messe à l'autel de la très Sainte Vierge dans l'église Saint-Sulpice !

4 commentaires:

Saint Peter's helpers a dit…

St Louis de Montfort était un grand saint ! :)

Anonyme a dit…

that's a wonderful version of the pieta. you are so write with having a devotion to the virgin Mary. just looking at the pieta, it does remind oneself that Mary was a perfect example. she was there from birth till death. such a shame when other christian denominations omit Mary. i'll be praying for your vocation. take care.

Deo Gratias a dit…

Dear Anonymous,

Thanks for your prayers and your comment on the pieta !

Jeanne a dit…

J'ai une copie du traité de St Louis-Marie Grignion de Monfort, que mon père m'a donné il y bien des années, et j'ai commencé à lire, mais que je n'ai jamais fini. (Je sais, je sais, je devrais y remédier...)

Moi aussi je te félicite d'avoir une dévotion à Marie, et surtout de poursuivre une possible vocation comme prêtre. On a besoin de prêtres aujourd'hui, je sais qu'en France (tout comme ici, au Québec) il n'y en a plus beaucoup de vrais croyants, et j'imagine que là-bas comme ici, la motié de ceux-là n'acceptent pas tout l'enseignement de l'Église Catholique.