vendredi, mai 05, 2006

Sur l’enfouissement des églises ou … de l’Eglise :


« Au cours des siècles, les églises, en général bien intégrées dans le tissu urbain, ont eu un aspect parfois monumental - comme les cathédrales gothiques ou les églises baroques - parfois plus modeste, mais elles ont toujours été bien reconnaissables. La façon dont l’Eglise présentait ses édifices de culte allait souvent de pair avec l’idée qu’elle avait eue d’elle-même et qui voulait communiquer à l’extérieur. Heureusement cette période où pour des raisons idéologiques, un concept malentendu de pauvreté ou de dissimulation, a incité à construire des églises assimilables aux bâtiments civils les plus banals ou complètement privés de visibilité, a été brève ».

« Protéger et construire le temple de Dieu » (Fides) de Mgr Mauro Piacenza, président de la commission pontificale pour les Biens culturels de l’Eglise, et président de la Commission Pontificale d’Archéologie Sacrée.

3 commentaires:

Blanche a dit…

Il est vrai que je préfère cette belle cathédrâle d'Amiens à une salle dans un HLM. Mais il faut surtout que le climat y soit propice à la prière. Ce qui n'est pas toujours possible avec tous les touristes qui passent devant vous prendre des photos ou qui s'assoient juste à côté de vous en parlant de leur dernier achat... mais, j'admets que ces "hauts" lieux de notre histoire, attirent les foules, et certains peuvent y trouver beaucoup plus que de simples vieilles pierres. Il est difficile de résister à la beauté de certaines églises, certains se laissent toucher par bien des manières que l'on ne soupçonnent pas !

Renaud a dit…

Je me permets de faire le lien avec ma note sur une visite à la Sagrada Familia de Antoni Gaudi à Barcelone.
Merci pour cette citation.
Renaud

Fiat voluntas tua a dit…

C'est très drôle, figurez-vous que j'ai pensé en faire un sur votre article ou que votre note m'a rappelé de citer Mgr Piacenza !
Heureux que celle-ci vous plaise !